Association Renaissance Catholique

Agenda

Répondre aux défis du monde moderne - Formation pour les 16 - 25 ans
du samedi 28 octobre au mercredi 1er novembre 2017

Nouveauté


Géographie pour les enfants


L'association

Renaissance Catholique est un mouvement de laïcs qui agit pour la défense de la vie et de la famille et œuvre pour la restauration des valeurs chrétiennes dans la société française.

Lettre d’informations

Adhésion

Abonnement

Don

Renaissance Catholique
13 avenue de la Paix
92130 Issy-Les-Moulineaux

Téléphone : 01 47 36 17 36

nous contacter

 


Manuel scolaire :

La Préface - Histoire de France pour nos enfants

Par Jean de Viguerie, Professeur d’Histoire honoraire de l’Université Lille III.

Au fronton de ce manuel est inscrite cette résolution : « Apprenons l’Histoire de notre pays ». Ce ne sont point paroles à la légère. Ce manuel est un livre conçu pour apprendre. Il contient quelques belles images mais il n’est pas un album. C’est un texte en soixante-deux leçons agencé de manière à être facilement lu et retenu par des enfants. Les phrases en sont courtes et denses.

Prenons la 17e leçon, Philippe Auguste. Elle est divisée en trois :

  1. Les premiers Capétiens (rappel).
  2. Philippe Auguste.
  3. Bouvines.

La deuxième partie compte six courtes phrases dont trois, capitales : « Philippe Auguste devint roi à 15 ans en 1180. Ce fut l’un des grands rois capétiens. Il fit respecter la royauté et agrandit le domaine royal. » Les enfants liront trois fois ces trois phrases, les retiendront et bientôt les sauront par cœur. Toute l’Histoire de France y passera et les écoliers la sauront ainsi tout entière, « des Gaulois à nos jours ». Tout entière et tous les siècles et tous les temps qui ont chacun leur place. Le vieux passé compte autant que le jeune. Le Moyen Âge a droit à vingt-six leçons, presque la moitié du livre. Les enfants doivent connaître et ressentir le poids et l’influence du vieux passé.

L’agencement n’est pas pour autant égalitaire. Dans chaque leçon est mis en valeur le plus important. Par exemple, la 40e leçon : « La Révolution » considérant deux faits : la Terreur et la mort du roi Louis XVI, donne au second un récit deux fois plus long qu’au premier. Des temps et des faits étaient oubliés. Ce manuel les ravive. Par exemple, la conquête de l’Algérie : une leçon entière, la 52, lui est consacrée. Justice est rendue. Cette Histoire de France est complète.

On verra aussi qu’elle n’est pas seulement l’histoire des rois et des batailles mais également celle de la vie quotidienne. « La vie des villageois au Moyen Âge » est le titre de la leçon 14. Place est faite aussi à la littérature et à l’instruction. La leçon 39 est intitulée : « Les écrivains du Grand Siècle » et la 40 : « Les maîtres d’école du Grand Siècle ». Enfin, à la religion chrétienne qui est l’âme de notre pays, il est normal qu’une grande place soit réservée. Cette Histoire religieuse de la France commence avec la leçon 5 : « Les premiers chrétiens en Gaule. Sainte Blandine ». Les enfants apprendront dans la dernière leçon (de 1945 à nos jours) que « ce fut l’époque où la France se déchristianisa ».

Il ne suffit pas d’apprendre. Il faut comprendre. Les auteurs expliquent s’il est besoin, et ils expliquent bien. Par exemple, ils font bien comprendre aux enfants ce qu’était la féodalité et que le principe en était la promesse de fidélité. « Ainsi, toutes ces promesses formaient comme une chaine qui réunissait tout le monde ».

Toute l’Histoire de notre pays nous est rendue et, avec elle, les exemples héroïques et les belles paroles les accompagnant, et qui avaient disparu des manuels, comme le courage du Grand Ferré de Compiègne, celui de Bonaparte au Pont d’Arcole, et le cri admiratif du roi de Prusse voyant notre cavalerie charger sous les obus : « Ah les braves gens » !

Pourtant ce manuel n’est pas d’un patriotisme chauvin. Dans la conclusion, il est demandé aux enfants non pas de magnifier la France mais de l’aimer et de remercier leurs ancêtres pour tout ce qu’ils leur ont laissé.

Jean de Viguerie






Article précédent :
Tract : À quoi sert la culture ?
Article suivant :
Le retour de l’anneau






Mise à jour le 11 avril 2016