Association Renaissance Catholique

Agenda

À 9 jours des élections : Neuvaine pour la France
Du samedi 29 avril au 7 mai
Inscription en ligne : À quoi sert la politique ?
Du jeudi 13 au dimanche 16 juillet 2017 au Carrousel de Baronville (28)
À quoi sert la politique ?
du jeudi 13 au dimanche 16 juillet 2017, Lieu : Caroussel de Baronville, Bréville-le-Comte (28) à 1 heure de Paris

Nouveauté


Renaissance Catholique n° 145


L'association

Renaissance Catholique est un mouvement de laïcs qui agit pour la défense de la vie et de la famille et œuvre pour la restauration des valeurs chrétiennes dans la société française.

Lettre d’informations

Adhésion

Abonnement

Don

Renaissance Catholique
13 avenue de la Paix
92130 Issy-Les-Moulineaux

Téléphone : 01 47 36 17 36

nous contacter

 


Extrait de la revue n°106

Historique de l’abbaye de Pontlevoy (Loir-et-Cher)

On trouve trace des ancêtres de Gueldin de Chaumont, fondateur de l’abbaye de Pontlevoy dans la vallée de la Loire, dès l’an 854, à l’époque où les Normands envahissent la région et mettent en place un régime féodal. C’est en 1011, de retour de croisade, que le navire à bord duquel se trouve Gueldin est pris dans une terrible tempête en Méditerranée. Craignant pour sa vie, notre homme se jette à genoux et invoque la protection de la Vierge Marie, lui promettant de faire bâtir une chapelle en son honneur dès son retour en ses terres. Vêtue de blanc, la Mère du Dieu de Miséricorde lui apparaît alors dans le ciel et, apaisant la tempête, l’arrache à une mort certaine. Gueldin de Chaumont regagne Pontlevoy sain et sauf.

Gueldin de Chaumont

La reconnaissance étant pour Gueldin de Chaumont un devoir –comme il le relate en juillet 1034 : “En plusieurs endroits des livres sacrés, il est dit que c’est un acte de grande prévoyance pour l’avenir, à un catholique touché d’une componction excitée en lui par la grâce divine, de donner quelque partie de ses possessions à notre Sainte Mère l’Église pour l’exercice du culte sacré. Ainsi donc, moi Gueldin, chevalier voué à la profession des armes (…), afin d’obtenir le pardon de mes péchés et d’obtenir le bonheur éternel, je donne par ces pieux motifs, à l’Église notre Mère (…), une partie de mes possessions, quoique ce ne soit pas aussi considérable que je devrais”–, il fait ériger une chapelle, Notre-Dame des Blanches, première construction de l’abbaye qu’il confie aux bénédictins. En 1264, un terrible incendie ravage une partie de l’abbaye, dont la bibliothèque, considérée alors comme une des plus grandes et des plus riches de France. Après diverses vicissitudes, dues à la guerre de Cent Ans, puis aux Guerres de Religion, l’abbaye est confiée, en 1631, aux moines bénédictins réformistes de Saint-Maur, lesquels rénovent la chapelle dans le style baroque qu’on lui connaît aujourd’hui avant de créer, en 1644, un établissement d’enseignement qui contribuera à la célébrité de Pontlevoy. En 1776, par décret du roi Louis XVI, l’abbaye devient École royale militaire, offrant une formation tant civile que militaire aux boursiers de petite noblesse choisis par le roi, avant de devenir –Révolution oblige– École militaire nationale.

école royale militaire puis école de conduite

En 1918, l’armée américaine utilise l’abbaye comme centre de premiers secours tandis que durant la Deuxième Guerre mondiale de nombreux soldats français y trouvent abri avant que l’armée allemande n’incendie une partie des bâtiments. En 1972, s’ouvre une école de conduite de poids lourds… Aujourd’hui, l’abbaye gérée par l’Eur-Am Center –émanation de l’université du Mississipi– est devenue, après restauration, un lieu d’études et de réception. Superbe témoin de la grandeur française et chrétienne, l’abbaye de Pontlevoy n’est-elle pas, chers amis, un lieu idéal où nous retrouver afin de résister aux sirènes du mondialisme ? Rendez-vous est pris !

Jacques Le Minor Publié dans Renaissance Catholique n° 106

photo : Guillaume Daveluy






Article précédent :
Benoît XVI poserait-il problème aux journalistes et
Article suivant :
La France doit-elle disparaître ?






Mise à jour le 20 mai 2009