Association Renaissance Catholique

Agenda

26e Fête du Livre, dimanche 10 décembre
à Grand’Maisons (Villepreux, Yvelines), dimanche 10 décembre de 11h à 19h.

Nouveauté


Renaissance Catholique n° 148


L'association

Renaissance Catholique est un mouvement de laïcs qui agit pour la défense de la vie et de la famille et œuvre pour la restauration des valeurs chrétiennes dans la société française.

Lettre d’informations

Adhésion

La Revue

Abonnement

Don

Renaissance Catholique
13 avenue de la Paix
92130 Issy-Les-Moulineaux

Téléphone : 01 47 36 17 36

nous contacter

 


Lettre d’information

Invitation à la Fête du Livre 2011

Dimanche 27 novembre 2011 de 12 h à 19 h à Grand’Maisons à Villepreux (20 km à l’ouest de Paris ; 10 km de Versailles)

Chers amis,

Nous sommes heureux de vous inviter à notre 20e Fête du Livre qui se déroulera le dimanche 27 novembre prochain à Grand’Maisons (Villepreux), de 11 h à 19 h. Votre présence à cet événement nous paraît particulièrement importante pour plusieurs raisons.

Tout d’abord à l’approche d’échéances électorales déterminantes, et au-delà du flot de la permanente agitation médiatico-politique, notre réunion veut être une contribution active à la nécessaire réforme intellectuelle et morale de notre pays. Le RP Argouarc’h, de la Sainte-Croix de Riaumont, célèbrera la sainte messe aux intentions de la France à l’occasion du 15e centenaire de la mort de Clovis (27 novembre 511), dont le baptême constitua aussi celui de la France. Depuis quinze siècles, la France, grâce à son roi, est marquée d’un sceau ineffaçable qui est celui de son baptême dont l’actualité a été rappelée, il y a quelques années, par Jean Paul II lors de sa visite apostolique en France en 1980 : « France, fille aînée de l’Église, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? »

Nous avons rassemblé une centaine d’auteurs qui, d’une manière ou d’une autre, contribuent tous à cette réforme intellectuelle et morale. Cependant nous avons souhaité que trois d’entre eux puissent tout particulièrement vous entretenir de leurs travaux :

* Reynald Secher vient de publier un magistral Vendée, du génocide au mémoricide qui, s’appuyant sur de multiples documents dont certains récemment découverts à la BnF, démontre de manière irréfutable la volonté du Comité de Salut public et de Robespierre « d’exterminer la Vendée », alors qu’elle ne représentait plus un danger pour la République. Pour que le crime fut complet, il fallait que le génocide fût prolongé par un “mémoricide” c’est-à-dire par la volonté d’effacer de la mémoire nationale jusqu’au souvenir de ces événements criminels. Face à l’hypermnésie de certains génocides contemporains, ce travail de mémoire est une œuvre de salubrité publique.

* Jean-Christian Petitfils est un historien connu et reconnu pour des biographies de Louis XIII, Louis XIV, Louis XVI, Fouquet, … Il nous livre aujourd’hui une biographie de Notre Seigneur Jésus-Christ sobrement intitulée Jésus. Loin d’opposer le Christ de l’Histoire à celui de la foi, attitude moderniste condamnée par la célèbre encyclique de saint Pie X, Pascendi (1907), Jean-Christian Petitfils précise au contraire : « Mon livre est un livre d’historien, mais d’historien ouvert sur la foi. L’historien sait s’arrêter devant le mystère, il ne peut que constater les faits rapportés. Le Christ de la foi ne s’oppose pas au Jésus de l’histoire ». Alors que la foi est souvent devenue un vague sentimentalisme, ce travail apologétique sur ce que l’Histoire nous apprend du Christ est de la plus haute importance tant il est vrai que les connaissances et les convictions acquises demeurent, cependant que les sentiments, eux, varient.

* Jean Sévillia poursuit son salutaire et toujours argumenté travail de réinformation en publiant, après le succès d’un Historiquement correct il y a huit ans, puis d’un Moralement correct, un ouvrage passionnant intitulé « Historiquement incorrect » qui traite de dix sujets à propos desquels l’auteur confronte la bien-pensance usuelle à la réalité des faits. Il aborde ainsi ce que notre civilisation doit aux Arabes, les questions de la colonisation puis de la décolonisation, mais aussi la relecture de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale au prisme de la solution finale, etc.

Ces ouvrages et les centaines d’autres qui seront proposés sont à la fois :

  • des outils au service de la diffusion « du vrai, du beau et du bien »,
  • des moyens de faire utilement plaisir à l’occasion des fêtes de Noël : quoi de plus original qu’un bon livre dédicacé par un bon auteur ?
  • une aide apportée aux auteurs, éditeurs et diffuseurs qui, dans des conditions difficiles, participent de ce combat intellectuel. Comme vous le savez certainement, le livre se porte mal. Dernier exemple en date : après cinq années d’existence, le Salon du livre d’Histoire qui se tenait à Paris n’aura pas lieu cette année. Ne se maintiennent bien souvent que les Salons du livre adossés à une collectivité territoriale (mairie, conseil général,…) qui en assure les frais de réalisation.

Est-il utile de préciser que notre journée ne bénéficie d’aucune subvention publique et qu’elle ne vit que grâce à ses participants : visiteurs et acheteurs. Avec notre partenaire D.P.F. (Chiré et Duquesne-Diffusion), nous avons fait cette année le pari de votre présence : pour la pérennité de cet événement, il convient donc que vous soyez nombreux à entourer nos auteurs.

PDF - 1.6 Mo
Lettre d’invitation

Enfin au-delà des aspects intellectuel, militant et économique, nous espérons faire de cette journée, comme les années précédentes, un moment de rencontres familiales et amicales. La diversité (relative) de nos auteurs doit permettre de se retrouver nombreux dans l’amitié française et l’espérance chrétienne. C’est pourquoi nous proposons sur place de la restauration, une buvette et une garderie. Des stands de producteurs amis vous présenteront leurs “breuvages et victuailles” issus de notre terroir avec une nouveauté : de l’huile d’olive de Provence.

En espérant avoir le plaisir de vous accueillir nombreux, le 27 novembre prochain, nous vous prions d’agréer, chers amis, l’expression de nos cordiales salutations.

Jean-Pierre Maugendre, Président

Cliquer sur le formulaire pour l’imprimer
Ou faire un don en ligne






Article précédent :
Trois ouvrages fondamentaux réédités
Article suivant :
Des difficultés de l’ultramontanisme conciliaire






Mise à jour le 21 novembre 2011