Association Renaissance Catholique

Agenda

Répondre aux défis du monde moderne - Formation pour les 16 - 25 ans
du samedi 28 octobre au mercredi 1er novembre 2017

Nouveauté


Géographie pour les enfants


L'association

Renaissance Catholique est un mouvement de laïcs qui agit pour la défense de la vie et de la famille et œuvre pour la restauration des valeurs chrétiennes dans la société française.

Lettre d’informations

Adhésion

Abonnement

Don

Renaissance Catholique
13 avenue de la Paix
92130 Issy-Les-Moulineaux

Téléphone : 01 47 36 17 36

nous contacter

 


In memoriam

Jacques Heers (1924-2013)

Notre ami Jacques Heers nous a quittés le 10 janvier. Ce grand historien du Moyen Âge était un esprit libre et d’une immense gentillesse. Quelques éléments biographiques.

Ayant commencé sa carrière comme instituteur, il l’avait achevée comme agrégé d’histoire, docteur d’État en Histoire et directeur des études médiévales à l’Université de Paris IV – La Sorbonne. Élève de Fernand Braudel, spécialiste de la fin du Moyen Âge, sa thèse d’État portait sur Gênes au XVe siècle. Il s’était fait connaître du grand public par des travaux très à rebours de l’historiquement correct : auteur d’une trentaine d’ouvrages historiques, il remettait en particulier en cause le mythe selon lequel la Renaissance aurait marqué un progrès significatif par rapport à la période précédente, les « dark ages » chers à certains historiens anglo-saxons. Dans son célèbre ouvrage Le Moyen Âge, une imposture (Perrin, 1992) il avait démontré comment cette légende d’une époque obscurantiste avait été ourdie dès le XVIIIe siècle et savamment orchestrée par les révolutionnaires de 1789 et leurs successeurs de l’école laïque publique et obligatoire, un siècle plus tard. Il avait particulièrement développé ce thème de la manipulation de l’Histoire dans L’Histoire assassinée. Les pièges de la mémoire (Éditions de Paris, 2005) où il s’était attaché à rétablir la vérité historique face aux tenants de l’histoire citoyenne, arme politique au service de l’asservissement des peuples.

Cet esprit libre avait tenu à apporter sa pierre à la résistance au formidable conditionnement médiatique et politique dont nous sommes en permanence l’objet, invités à ne jamais tarir d’éloges sur l’Islam, religion de paix et d’amour. Il avait ainsi rappelé des vérités bien oubliées, ou occultées, sur l’esclavage en terre d’Islam dans ses ouvrages Les Barbaresques (Perrin, 2001) et Les négriers en terres d’Islam (Perrin, 2003).

Homme d’une grande culture et d’une immense gentillesse, il nous avait à plusieurs reprises honorés de sa présence lors de nos Fêtes du livre et nos Universités d’été. Abonné fidèle de notre revue, Jacques Heers avait largement contribué également à l’élaboration du Manuel d’Histoire de France publié en 2011 par l’Œuvre scolaire Saint-Nicolas. Il lui avait alors accordé une très belle préface animée par un amour ardent de la France et de son histoire.

Contributions de Jacques Heers aux universités d’été de Renaissance Catholique :

Une croix sur le Nouveau Monde (1992) : « Christophe Colomb, mercenaire ou croisé », 19 € franco de port

Le Glaive et la croix (1994) : « L’Église et les deux glaives » (épuisé)

La Croix et le croissant (1995) : « Prendre la croix, chevaliers, moines et pauvres gens », 24 € franco de port

La repentance. Pourquoi nous ne demandons pas pardon (1999) : « L’Église contre la morale : le cas des Borgia », 35 € franco de port






Article précédent :
Contre la dénaturation du mariage : des (...)
Article suivant :
Le 24 mars : contre la démocratie totalitaire (...)






Mise à jour le 26 février 2013