Association Renaissance Catholique

Agenda

Répondre aux défis du monde moderne - Formation pour les 16 - 25 ans
du samedi 28 octobre au mercredi 1er novembre 2017

Nouveauté


Géographie pour les enfants


L'association

Renaissance Catholique est un mouvement de laïcs qui agit pour la défense de la vie et de la famille et œuvre pour la restauration des valeurs chrétiennes dans la société française.

Lettre d’informations

Adhésion

Abonnement

Don

Renaissance Catholique
13 avenue de la Paix
92130 Issy-Les-Moulineaux

Téléphone : 01 47 36 17 36

nous contacter

 


Communiqué de Renaissance Catholique

Le scandale du Théâtre de la Ville

Y aurait-il deux poids, deux mesures, selon les religions, au pays de la laïcité ?



Depuis une semaine, de jeunes catholiques s’opposent par les armes pacifiques de la prière à la représentation, au Théâtre de la Ville, d’une pièce de l’Italien Roméo Castelluci, intitulée « Sur le concept du visage du fils de Dieu ». Le visage du Christ souillé d’excréments y sert de toile de fond aux diarrhées irrépressibles d’un vieillard incontinent sans cesse nettoyé par son fils.

Après le scandale du Piss Christ d’Avignon constitué d’un crucifix immergé dans l’urine de “l’artiste”, l’art contemporain décidément très pipi-caca atteint un nouveau sommet dans l’abjection. La loi républicaine n’y trouve rien à redire, ayant débouté l’AGRIF de son référé demandant l’interdiction de la pièce. Et en ces temps d’économies budgétaires, les pouvoirs publics en l’occurrence Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture de Nicolas Sarkozy, et Bertrand Delanoë, maire PS de Paris, soutiennent et subventionnent ce spectacle abject.

Devant les réactions indignées des jeunes catholiques, les hypocrites hurlent à l’atteinte à la liberté d’expression alors qu’ils se scandaliseraient de toute mise en scène présentant une image négative du “prophète” Mahomet. Qui croit vraiment que les réactions à une représentation d’un imam couvert d’urine sur fond de face de Mahomet que des fillettes bombarderaient de tranches de jambon se limiteraient à des prières pacifiques dans la rue ?

Hormis quelques notables et rares exceptions (Mgr Aillet, évêque de Bayonne ; Mgr Aubertin, archevêque de Tours ; Mgr Aumônier, évêque de Versailles ; Mgr Bagnard, évêque de Belley-Ars…), les évêques de France, par la voix de leur porte-parole Mgr Podvin, condamnent certes la pièce mais surtout ses opposants publics ! L’honneur de Dieu incarné, Jésus-Christ, repose tout entier sur les épaules des quelques centaines de garçons et de jeunes filles qui ont pris au sérieux le chant de leurs anciens : « Nous n’avons qu’une gloire au monde c’est l’honneur de Notre Seigneur ».

Renaissance Catholique –qui organise du 28 octobre au 1er novembre, à Riaumont (62), une Session de formation pour les 16-25 ans sur « 2000 ans de christophobie » durant laquelle seront présentés, discutés et réfutés les arguments des tenants du droit au blasphème au nom de la liberté d’expression– appelle ses adhérents et sympathisants à participer nombreux à la manifestation contre la christianophobie organisée par l’Institut Civitas samedi 29 octobre à 18 h, place des Pyramides à Paris.

Alors que chaque soir les forces de police interpellent les manifestants en prière, il semble qu’aucune prière musulmane illégale, comme celle de la rue Mira à Paris, ait jamais donné lieu à la moindre interpellation : y aurait-il deux poids, deux mesures, selon les religions, au pays de la laïcité ?

Aujourd’hui plus qu’hier, l’heure est à la prière, l’étude et l’action dans l’amitié française et l’espérance chrétienne. Christus Vincit ! Christus Regnat ! Christus Imperat !






Article précédent :
3 questions à propos de la 11e Session de (...)
Article suivant :
Lettre d’information : La Fête du Livre (...)






Mise à jour le 27 octobre 2011