Association Renaissance Catholique

Agenda

Répondre aux défis du monde moderne - Formation pour les 16 - 25 ans
du samedi 28 octobre au mercredi 1er novembre 2017

Nouveauté


Géographie pour les enfants


L'association

Renaissance Catholique est un mouvement de laïcs qui agit pour la défense de la vie et de la famille et œuvre pour la restauration des valeurs chrétiennes dans la société française.

Lettre d’informations

Adhésion

Abonnement

Don

Renaissance Catholique
13 avenue de la Paix
92130 Issy-Les-Moulineaux

Téléphone : 01 47 36 17 36

nous contacter

 


Discours de Jean-Pierre Maugendre

Pour le lancement de la Marche de prière pour la Vie

le 16 octobre 2010

Merci, Chers Amis, de nous avoir rejoints pour cette 20e Marche de prière, à qui nous avons enfin donné le nom qui correspondait à sa réalité originelle, celle d’une démarche de réparation, d’expiation et d’intercession pour toutes les atteintes à la vie humaine innocente qui est toujours un don de Dieu : Donum Vitæ, le don de la Vie.

Alors que les manifestations de rue se multiplient pour sauver le système français, moribond, de retraite par répartition, vous avez fait le choix d’être parmi nous ce soir. La réalité, occultée par l’Établissement politico-médiatique, est que ce sont les enfants d’aujourd’hui qui paieront les retraites de demain. Face à ce fait, arpenter le pavé parisien pour protester contre le report, sélectif, de l’âge légal de départ à la retraite est aussi utile qu’un cataplasme sur une jambe de bois.

En revanche, demander au Ciel que cesse l’assassinat des enfants à naître est d’une urgente actualité spirituelle, politique et sociale. L’avortement est d’abord un crime contre Dieu –Créateur de toute chose–, il est ensuite, de manière évidente, un crime contre l’enfant conçu il apparaît enfin, de plus en plus, comme un crime contre l’avenir de la nation.

Dans ce combat, à l’incontestable dimension eschatologique, qui est celui du Prince des Ténèbres contre Dieu lui-même, victoires et revers se succèdent. L’attribution du Prix Nobel de médecine au professeur Robert Edwards, inventeur de la fécondation in vitro, à qui nous devons l’existence de millions d’embryons congelés dans l’azote liquide est une défaite de la culture de vie. En revanche, le refus par l’Assemblée parlementaire du conseil de l’Europe de supprimer la clause de conscience pour le personnel soignant confronté à l’avortement est une bonne nouvelle.

Notons également l’opération de charme que vient de mener Nicolas Sarkozy en direction des catholiques qui, lui ont opportunément fait savoir ses conseillers, tiennent en leurs mains les clés de sa réélection. Les belles paroles suffiront-elles ? Il faudrait qu’elles, s’incarnent dans des actes pour gagner en crédibilité. Ce qui est certain c’est que notre foi et nos croyances sont ainsi remis non pas au centre dérisoire de l’hémicycle parlementaire mais au cœur du destin de notre pays.

Dans un autre ordre, nous nous sommes réjouis d’être confortés dans notre démarche par la déclaration du cardinal Ricard, archevêque de Bordeaux, le 19 février 2010 : « Il faut donner leur juste place à ces marches pour la Vie. (…) Nos consciences ont besoin d’être réveillées. Je pense que les différentes marches pour la vie ont cette fonction. »

De même notre Marche de prière publique et de réparation constituera une excellente préparation aux prières pour la Vie demandées par le pape Benoît XVI à tous les évêques du monde entier, à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle année liturgique, le 27 novembre prochain. Mgr Burke, préfet du Tribunal suprême pour la Signature apostolique, déclarait ainsi il y a tout juste une semaine à l’occasion du 5e Congrès mondial de prière pour la vie organisé par l’association Human Life International à Rome : « C’est un évènement très important. Sans précédent dans l’histoire de l’Église. C’est la chose la plus importante et la plus urgente que l’on puisse faire actuellement pour la vie ! Il faut la faire, il faut prier pour la vie, en répondant à l’appel du Pape ». Quelle joie de nous voir ainsi confirmés par le souverain pontife lui-même dans nos intuitions originelles ! Bonne Marche et que Dieu nous garde !






Article précédent :
Pour sauver les retraites, accueillir la (...)
Article suivant :
À propos de la Marche pour la vie






Mise à jour le 18 octobre 2010